detroit

detroit

Le premier incendie qui dévasta Détroit date de 1805, marquant la ville de cette devise « Nous espérons des lendemains meilleurs, elle renaîtra de ses cendres ». Depuis, Détroit fût à plusieurs reprises détruite puis reconstruite. Ville de tous les extrêmes, de tous les fantasmes, elle a connu en moins d’un siècle la gloire et l’opulence, les conflits raciaux, la chute du rêve américain, la faillite et la désolation.

«Detroit is not dead, Detroit is not dead », scandait récemment une petite foule assemblée sur les lieux de Packard Plant, l’ancienne usine de montage de Packard Motor Car Company, emblème mythique de Motown City, désaffectée depuis 1960. Bien avant que le tout récent plan de reconstruction de la ville ait été annoncé, « the D » a été investie et repensée par des habitants, des artistes, ceux qui se disent « Parts of the City ».

D’anciennes usines deviennent résidences d’artistes, un commissariat de police une galerie, des maisons abandonnées se reconvertissent en studio d’enregistrement high-tech, un théâtre devient parking, tout un quartier désaffecté revit par la customisation des rues.

Au milieu des ruines, du froid et de l’absence totale de service public, la vie s’est organisée. Le Do It Yourself s’y est développé sous toutes les formes : fermes urbaines communautaires, soup kitchen, mise en place d’éclairage de nuit autour d’un voisinage, nouvelles formes de design à partir de matériaux de récupération... Peu à peu, la ville revient à la vie : nouveaux restaurants, galeries, construction d’un tram, d’un centre commercial, boutiques hypes, ambitieux projets d’urbanisme… La Renaissance de Détroit ne serait-elle toujours qu’une utopie? À Lille, Détroit occupera la Gare Saint Sauveur.

L'exposition

lille3000, en partenariat avec le MOCAD, Museum of Contemporary Art of Detroit, présentera une sélection d’artistes emblématiques de Détroit : Greg Fadell, Steven Shaw ou encore Catie Newell. Autour de l’image, du son et de grandes installations, d’autres artistes comme Scott Hocking ou Steve Faigenbaum présenteront leur vision de l’ancienne Motor City, ses nouveaux visages, redonnant ainsi naissance à la « City of dreams ».

sound of detroit

ferme

Détroit est aussi le berceau de nombreux styles musicaux : techno, rythm and blues, soul, hip-hop, rap ou gospel… Retrouvez-les dans toute la ville avec notamment un studio de mixage à la Gare Saint Sauveur et des DJ’s emblématiques de Détroit dont le grand Jeff Mills !

La ferme Urbaine

ferme

Le concept du Do It Yourself («Fais-le toi même»), notamment en matière d’alimentation et d’agriculture, sera développé à la Gare Saint Sauveur avec une ferme urbaine que les habitants pourront investir librement (en collaboration avec lille-design et Design for Change), la faisant vivre et évoluer au fil des mois et des saisons. Dès ce printemps 2015, petits et grands pourront participer au projet. À suivre…

les villes
REnaissance
riorio
partenaires
Mentions Légales